Vous êtes déjà locataire ou copropriétaire, connectez-vous À votre espace locataire lien externe À votre espace copropriétaire lien externe
Pas encore de compte ? Facilitez votre recherche de logement : gérez vos favoris, vos alertes et vos préférences d’informations de la newsletter. en vous Inscrivant ici
Nos partenaires

Vivre mon logement

Le bien vivre ensemble

Comment bien cohabiter avec votre voisinage ?

« L’enfer, c’est les autres » disait Sartre (écrivain français du XXème siècle).
Une télévision dont le son est au maximum, des papiers qui trainent par terre ou des odeurs de cigarette dans les parties communes, un chien agressif dont vous avez peur dès que vous le croisez… voilà de quoi avoir la vie gâchée au quotidien ! Alors pour que votre immeuble soit un petit paradis, chacun doit y mettre du sien : voici quelques règles simples de bon voisinage à respecter...

Moins on fait de bruit, mieux on s’entend !

Le bruit est la nuisance la plus répandue… et dont on se plaint le plus. Pourtant, il suffit d’un peu de bon sens pour ne pas gêner ses voisins en faisant trop de bruit :
  • Modérez le volume sonore de votre télévision, de vos équipements médias.
  • Votre chien à tendance à aboyer ? Apprenez-lui à ne pas le faire inconsidérément.
  • Évitez de crier, de claquer les portes ou les talons.
  • Des travaux dans votre logement ? Respectez le sommeil et la tranquillité de vos voisins en limitant les bruits de perceuse, de marteau…
  • Lors de votre emménagement, privilégiez le calme


Vous êtes dans l’obligation de faire du bruit (travaux par exemple) ? Vous prévoyez une activité un peu plus bruyante que d’habitude (déménagement, soirée dansante…) ? Prévenez vos voisins !

Le saviez-vous ? Contrairement à ce que l’on pense souvent, il n’y a pas que le tapage nocturne (entre 22h et 7h) qui est réglementé. La journée, les bruits excessifs et/ou répétés peuvent aussi être sanctionnés d’une amende ! (Article R.1336-5 du Code de la santé publique).

Cependant, avant de faire intervenir la police, il est toujours préférable d’essayer de s’expliquer aimablement avec les fauteurs de troubles sonores. C’est souvent en dialoguant que l’on réussit à résoudre les problèmes !

Mieux vivre ensemble dans les parties communes

  • Respectez votre environnement et celui de vos voisins : pas de saletés, pas de dégradations. Ni dans votre logement, ni dans les parties communes (halls d’entrée, cages d’escalier, paliers, ascenseurs, espaces verts…). Il est évidemment interdit de garer son véhicule (qu’il soit 2,3 ou 4 roues !) sur les pelouses.
  • Il est strictement interdit de fumer dans les parties communes (décret du 11 mai 2006) sous peine d’amende.
  • Il est strictement interdit d’occuper les halls d’entrée (articles L126-2 et 126-3du Code de la Construction : le rassemblement dans les parties communes constitue un délit passible d’emprisonnement).
  • Les enfants n’ont pas le droit de jouer dans les parties communes.
  • N’étendez pas de linge de façon visible de l’extérieur (pas de couette qui s’aère à la fenêtre, pas de draps sur la balustrade du balcon…)
  • Utilisez correctement les garages, parkings, locaux vélos et poussettes, locaux poubelles. Ne pas encombrer le palier ou hall avec des vélos, poussettes ou poubelles... C’est interdit et dangereux (risque de chute) et en plus cela risque d’attirer des rongeurs.
  • Interdiction de jeter quoi que ce soit par les fenêtres.
  • N’encombrez jamais les accès aux moyens de secours (pompiers, services d’urgence…)
  • Lisez attentivement les informations des panneaux d’affichage
  • Toutes ces règles sont également valables pour vos enfants et vos visiteurs. Vous êtes responsable de leur comportement.

Vos animaux de compagnie ont aussi des obligations ! (Article 13 du règlement intérieur)

  • Vous êtes responsable du comportement de votre animal : promenez-le en laisse, ramassez ses déjections, ne le laissez pas divaguer dans les parties communes, et empêchez le d’aboyer (ou de miauler toute la nuit si c’est un chat).
  • En cas d’absence prolongée, ne laissez pas vos animaux seuls dans votre logement.
  • Il est interdit de donner à manger aux oiseaux et aux animaux errants.
  • Les chiens doivent être tenus en laisse. Pour rappel, il est strictement interdit d’avoir un chien de catégorie 1

Chiens dangereux – Réglementation en vigueur :
Il est strictement interdit, conformément à la loi du 6 janvier 1999, de détenir des chiens de « première catégorie », faute de quoi la résiliation du bail pourra être prononcée. Sont ainsi visés les chiens de type « Pit Bull ou Boer Bull ou TOSA ». Par ailleurs, le stationnement dans les parties communes de ce type de chien est interdit et puni d’une amende de deuxième classe, selon le décret du 29 décembre 1999, article 8.