Vous êtes déjà locataire ou copropriétaire, connectez-vous À votre espace locataire lien externe À votre espace copropriétaire lien externe
Pas encore de compte ? Facilitez votre recherche de logement : gérez vos favoris, vos alertes et vos préférences d’informations de la newsletter. en vous Inscrivant ici
Nos partenaires

Vivre mon logement

La sécurité

Découvrez les mesures de sécurité dans votre logement.

Le DAAF : Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée

Votre logement est aujourd’hui équipé d’un détecteur de fumée, conçu pour protéger votre famille, il est placé dans votre logement de façon à détecter rapidement un départ de feu, il permet l’évacuation de votre famille à temps.

1 fois par mois, testez le détecteur

  • Votre responsabilité est de vérifier régulièrement le bon fonctionnement du produit
  • En appuyant sur le bouton test, vous vérifierez la chambre de détection, l’état de la pile et la puissance sonore de votre détecteur
  • Testez votre détecteur avec vos enfants pour qu’ils se familiarisent avec le son de l’alarme. Montrez-leur ce qu’ils doivent faire, par exemple vous attendre devant la porte d’entrée. Pratiquez le plan d’évacuation.
  • Testez votre détecteur à votre retour de vacances
  • Pour tester le détecteur : pressez délicatement le bouton test à l’aide d’un manche à balai par exemple.
  • Ne testez pas le détecteur avec une flamme (cela pourrait détériorer le détecteur et provoquer un incendie)

Entretien

  • Nettoyer le détecteur à l’aide d’un chiffon humide si le détecteur est sale.
  • Passez l’aspirateur régulièrement sur les grilles du détecteur pour retirer les poussières et les toiles d’araignées, insectes.

Attention

  • Ne peignez pas le détecteur
  • Ne bouchez pas les orifices du détecteur
  • Ne pulvérisez pas de parfum sur le détecteur
  • En cas de travaux poussiéreux, enveloppez ponctuellement le détecteur dans un sac en plastique pour le protéger de la poussière, pensez à retirer les protections en fin de journée.

Amiante : ce que vous devez savoir

Clésence vous apporte des réponses.
Pour les novices, l’amiante est cette fibre naturelle, plus fine qu’un cheveu, dotée de propriétés techniques performantes qui lui ont valu un succès et une utilisation sans faille pendant près d’un siècle. C’est ainsi que de nombreux matériaux comportant de l’amiante ont été fabriqués et utilisés. Décrétée aujourd’hui, comme étant dangereuse, l’utilisation de matériaux contenant de l’amiante est interdite en France depuis 1997

Il faut savoir que seule l’inhalation des poussières générées au cours de travaux tels que découpe, arrachage, ponçage, grattage ou perçage, peut être nocives pour la santé. Il n’y a pas de risques par simple contact.

Depuis son interdiction et la mise en évidence de son impact sur la santé publique, Clésence prend de véritables mesures de sécurité lors de la réalisation de travaux, par une politique de prévention accrue :
  • Rechercher la présence d’amiante avant travaux par la réalisation d’un Diagnostic Amiante
  • Faire intervenir des entreprises spécialisées et du personnel formé au risque amiante pouvant être amené à utiliser des équipements adaptés.
  • Accompagner les entreprises à la mise en œuvre de modes opératoires appropriés au risque avec mesure de prévention adaptées pour vous, pour la personne réalisant les travaux et pour l’environnement.

Lorsque vous souhaitez effectuer des travaux dans votre logement, vous devez établir une demande conformément au règlement intérieur de votre bâtiment et prendre des précautions. En cas de doute, vous devez vous protéger par le port de combinaison et de masques adaptés.

Vous pouvez consulter le Dossier Technique Amiante ainsi que le Dossier Amante Partie Privatise de votre logement par simple demande écrite auprès du « Pôle Amiante » de Clésence situé au 12, boulevard Roosevelt 02100 St Quentin.